Articles du blog Tous

Le petit-déjeuner est-il important ?

Petit dejeuner important ?

Vous avez déjà entendu quelque part, à la télé, sur internet, des gens de votre entourage, vous dire qu’il ne faut surtout pas rater le petit-déjeuner, et que c’est même le repas le plus important.

J’ai aussi personnellement pensé ça pendant longtemps. Je relayais même cette information aux gens autour de moi, et à mes clients lorsque j’ai commencé le coaching.

Pourquoi ? Parce que je pensais vraiment que le petit-déjeuner était indispensable parce qu’il donnait de l’énergie pour la journée, mais aussi et surtout parce que c’est le repas que je préférais (que j’aime beaucoup toujours). Au réveil, j’aimais bien me faire un petit-déjeuner royal, et puis je me réveillais avec l’envie de manger. Donc clairement c’était LE repas que je ne pouvais pas rater.

Est-ce que si rate le petit-déjeuner on a moins d’énergie ?Est-ce que même si on n’a pas faim, il faut se forcer à manger quelque chose ?

La réponse elle est très simple.

Il n’y a pas de repas plus important qu’un autre, petit-déjeuner inclus.

…Et ça n’est pas une question d’équilibre calorique.

Certains affirment que le plus important c’est de jouer avec la balance calorique. C’est à dire de créer un déficit calorique si on veut perdre du poids ou un excés si on veut en prendre. Et ce, peu importe l’heure des repas ( 8h du matin, 14h,  ou avant de se coucher).

C’est tout simplement parce que ça dépend de chacun d’entre nous.

Il y a des gens qui ont faim le matin et qui petit-déjeunent. S’ils ne le font pas ils se sentent mal ou ont des difficultés à tenir jusqu’au prochain repas.

Et puis il y a l’inverse. Il y a des personnes qui n’ont pas d’appétit le matin et qui se portent très bien jusqu’au prochain repas, sans forcément se jeter comme des sauvages sur leur assiette et manger pour 3 personnes.

 « Si tu ne manges pas le matin tu vas trop manger à midi ».  Faux !

Il y a des gens qui jeunent régulièrement, qui font du sport à jeun et pour qui ça se passe très bien.

C’est aussi simple que ça.

Donc il ne s’agit pas de dire aux gens qui déjeunent et qui souhaitent perdre du poids : « Supprimez un repas ou jeûnez si vous voulez absolument perdre du poids ou être en bonne santé»

De la même manière il ne faut pas imposer à ceux qui n’ont pas faim ou ne ressentent pas le besoin de prendre un petit-déjeuner, de le faire.

Alors comment peut-on expliquer qu’on se soit habitué au petit-déjeuner au point qu’il soit devenu si important ?

Il existent des pensées limitantes et des facteurs qui nous influencent dans notre décision

Prenons mon cas personnel par exemple. Il y a quelques années, il n’était pas envisageable de commencer une journée sans petit-déjeuner. Par ce que j’avais faim, ou du moins je pensais avoir faim, mais en réalité, j’avais envie de manger. Nuance. J’étais attiré par les aliments sucrés, les aliments « plaisirs ».

Aujourd’hui, je ne déjeune pas tous les jours, beaucoup moins sucré, et en faisant du sport tôt le matin. Et ça se passe très bien.

Donc finalement avant, quel était le problème ?

On a rendu le petit-déjeuner important, en rendant dépendant nos corps et nos esprits à ce repas.

Notre corps pourquoi ? Parce que notre corps et notre estomac sont réglés comme une horloge et s’habituent aux repas qu’on leur donne. Lorsqu’on approche de ces moments-là, on a des signaux qui sont envoyés pour nous rappeler que c’est l’heure de manger (même si dans l’absolu on peut se passer de ce repas).

Exemple : Ceux qui débutent un jeûne intermittent ou bien font le ramadan/carème vont diront généralement que les premiers jours sont un peu durs parce qu’on coupe des habitudes, des réflexes, mais une fois que le corps s’est habitué, ça va beaucoup mieux. C’est la même chose avec le petit-déjeuner.

Mon esprit pourquoi ? Parce qu’au niveau de l’esprit on se crée des pensées limitantes. Combien de personnes à qui tu dis que tu suis un jeûne disent « Ah mais moi je ne pourrais pas, c’est impossible, je ne sais pas comment tu fais, je ne pourrais pas tenir sans manger, ou pire sans boire».

Et effectivement il y’en a pour qui ça peut être difficile, et c’est compréhensible, mais pour beaucoup ce sont juste des pensées limitantes car toute personne en bonne santé est capable de jeûner, et même de faire de l’activité physique.

Les personnes qui le font ne sont pas des super-héros. C’est juste que le corps humain est capable de rester de longues heures sans manger. C’est ce que faisaient nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, ils n’avaient pas de frigo, ni de placards, ni de livraison à domicile. Il fallait chasser tous les jours, et ça leur demander des efforts parfois longs pour chasser un animal ou un troupeau, et les suivre pendant de longues heures et distances.

Petit-déjeûner important ? L’influence des industriels et des médias

Depuis notre enfance, on nous a habitué au petit-déjeuner et on nous rabâche officiellement que c’est un repas important. Evidemment il y a le coté business. Le petit-déjeuner c’est une grosse industrie, il représente des milliards d’euros. Les céréaliers, les producteurs de sucre, les producteurs de lait, de fruits ont tout intérêt à nous dire qu’il faut manger le matin, et acheter leurs produits.

Peut-on se passer de petit-déjeuner dans n’importe quelle situation ?

Il est important de prendre en compte l’environnement dans lequel vous évoluez. Bien qu’on puisse faire du sport à jeûn, si une grosse séance d’entrainement intense vous attend, prendre un petit-déjeuner peut prévenir une baisse d’énergie.

Et il y a les effets inverses

Prendre un petit-déjeuner très sucré peut par exemple sur la durée réduire votre  capacité de concentration. Je me sens mieux beaucoup plus frais pour travailler et me concentrer depuis que j’ai réduit ma consommation de sucre et notamment le matin à travers le petit-déjeuner. C’est un des nombreux bienfaits de l’alimentation cétogène.

Les changements de nos habitudes alimentaires

En plus depuis quelques années, le système des 3 repas évolue aussi, notamment avec la démocratisation :

  • du fasting (jeûne intermittent) ou généralement on saute au moins un repas par jour.
  • des collations dans le sport et le fitness où des gens prennent parfois jusqu’à 5-6 repas ou collations par jour.
  • les brunchs qui viennent se caler entre les repas et qui deviennent de plus en plus populaire.

L’objectif de cet article n’est pas de stigmatiser le petit-déjeuner,  mais de savoir s’il est plus important comme on peut l’entendre. Donc vous l’aurez compris, pour moi la réponse est non.

Pour conclure…

Finalement ce qui nous intéresse vraiment n’est pas tant la forme. Ça n’est pas de savoir si oui ou non vous prenez un petit-déjeuner, mais plûtot de savoir ce que vous mettez dans l’assiette lorsque vous passez à table qui compte.

Le petit-déjeuner est un repas comme les autres, ni plus ni moins important. Cela dépend de vous, de comment vous vous sentez le matin au réveil, du contexte, et c’est la même chose pour les autres repas de la journée.

Autres publications

Panckakes : Recette Cétogène

Marwane

La différence entre “cétose” et “être céto-adapté”

Marwane

Quelle est la différence entre Low Carb et Cétogène ?

Marwane